Recrutement et coronavirus : les tendances du recrutement en 2020

par | 8 Juin 2020

Comment la crise du coronavirus a-t-elle impacté la gestion des recrutements ?

Après deux mois de confinement et de télétravail, employeurs et recruteurs dressent le bilan d’une période exceptionnelle. Leurs méthodes de travail, d’organisation, de management mais aussi de recrutement ont été challengées. Les entretiens physiques étant proscrits, comment les entreprises ont-elles adapté leurs processus de recrutement face aux mesures de confinement ? Digitalisation, flexibilité et transparence sont-ils les maître-mots du recrutement post-crise sanitaire ? Tour d’horizon des tendances du recrutement après le Coronavirus en 2020.

Les recruteurs et les process de recrutement pendant le confinement

Recrutement et Covid-19 : les chiffres clés

Suite à la mise en place du confinement en France, les recrutements ont connu un arrêt brutal en seulement quelques jours. Entre janvier et mars 2020, l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale Acoss enregistre une chute de plus d’un demi-million de recrutements par rapport au trimestre précédent.

Incidemment, les acteurs de la recherche d’emploi ont subi cette baisse, notamment les sites d’emplois et les cabinets de recrutement. Ces derniers ont vu leur activité chuter de 70% en moyenne au début du confinement selon Syntec Conseil, le syndicat professionnel des cabinets de conseil en recrutement. De leur côté, les sites d’annonces d’emplois ont assisté à une diminution de 14% des mises en ligne d’offres d’emploi fin mars, en comparaison de la même période un an plus tôt.

Des sites de recrutement comme Meteojob, Indeed ou encore les jobboards du Groupe Hellowork (RegionsJob, Cadreo ou encore ParisJob) ont ainsi vu leur audience fortement diminuer.

Cette chute soudaine est particulièrement visible lorsqu’on observe le flux de nouvelles offres d’emploi sur Indeed. On remarque que celui-ci a été divisé par plus de deux suite à la mise en place des mesures de confinement mi-mars.

Tendances du recrutement pendant le confinement : une baisse des nouvelles annonces d'emploi en France

Au 27 mars, MeteoJob observait le même phénomène de recul avec une baisse globale de 10% du nombre d’offres disponibles.

Sur le site de Pôle Emploi, le nombre d’offres d’emploi disponibles est passé de 655 000 à 512 000, soit une diminution de 143 000 offres en moins de deux semaines !

Une opportunité pour optimiser les processus de recrutement après le coronavirus

La crise sanitaire et le confinement ont freiné les entreprises dans le développement de leur activité. De nombreuses campagnes de recrutement ont été repoussées en attendant d’avoir une vision globale sur l’évolution de la situation.

Tous les recrutements n’ont pas été mis totalement à l’arrêt pour autant. Cette période de “creux” a permis aux recruteurs d’analyser les forces et faiblesses de leurs process de recrutement. Ils ont profité de cette pause pour optimiser les points bloquants, notamment en termes d’expérience candidat.

Le confinement a aussi été un puissant révélateur du potentiel des outils digitaux, s’il était encore à prouver. Forcés de travailler à distance, recruteurs et recruteuses ne pouvaient accueillir les candidats pour des entretiens d’embauche physiques. Ils ont donc adapté leurs méthodes d’organisation et de collaboration afin d’assurer la continuité des campagnes de recrutement. Nous assistons aujourd’hui au franchissement d’une nouvelle étape vers la transformation digitale des entreprises. La tendance est à la généralisation de pratiques comme le télétravail ou l’utilisation d’outils vidéo. Ces derniers se sont avérées indispensables pour assurer la pérennité de l’activité en période de crise.

Quelles sont les tendances du recrutement après le coronavirus en 2020 ?

Logiciel de recrutement, outils vidéo, solutions de travail collaboratif… Les entreprises ont largement exploité les outils digitaux pour adapter leurs méthodes de recrutement après le coronavirus, mais aussi de communication. Quelle place ces nouveaux usages vont-ils prendre au sein des entreprises et cabinets de recrutement ? Comment vont-ils impacter les futures tendances du recrutement ?

Transformation digitale : une étape obligatoire pour optimiser la gestion du recrutement après le coronavirus

Le concept de transformation digitale des entreprises n’est pas nouveau. Il existe depuis l’émergence d’internet dans les usages personnels et professionnels. La transformation digitale s’opérait déjà au sein des entreprises, en fonction de leurs besoins et de leurs secteurs d’activité. Le confinement a toutefois largement contribué à confirmer l’intérêt d’une telle démarche auprès des employeurs et des recruteurs. C’est en effet une étape obligatoire pour assurer une intégration efficace des nouvelles pratiques collaboratives à distance comme le télétravail.

Ce sont en effet toutes les méthodologies de travail et de collaboration qui ont du être adaptées pour garantir au mieux la continuité de l’activité alors que les collaborateurs, mais aussi les candidats, étaient confinées. Pour mettre en place une organisation efficace en télétravail, les outils digitaux ont donc été largement plébiscitées.

Mais comment les employeurs, recruteurs et services de ressources humaines se sont-ils adaptés pour recruter à distance, et avec quels outils ?

#1 Les outils vidéo

Comment recruter un collaborateur en télétravail ? Recruteurs et recruteuses ont été nombreux à être confronté à cette problématique durant le confinement. Pour pallier à l’impossibilité de se rencontrer et d’échanger physiquement, les outils vidéo se sont révélés très efficaces.

Découvrez le recrutement en télétravail avec la video

Des applications comme Zoom ou Skype ont permis d’effectuer facilement des entretiens d’embauche à distance. Cette méthode offre l’avantage non-négligeable de pouvoir cibler plus facilement des candidats isolés. De plus, les deux parties gagnent un temps considérable en supprimant les contraintes de déplacement.

Nous avons ainsi assisté à des onboardings directement en télétravail, les nouveaux collaborateurs étant incorporés “virtuellement” au sein des équipes. Cette nouvelle méthode d’intégration pourrait devenir une norme à moyen terme. Elle permet de garantir une intégration rapide des nouveaux profils une fois le recrutement finalisé. Sur certains postes clés, comme les développeurs dans le secteur de l’IT, cela permet de préserver la motivation de ces profils très recherchés et souvent réticents face à des process de recrutement longs et contraignants.

#2 Les logiciels ATS

Certains secteurs d’activité souffrent d’un fort taux de turn-over, et ont donc un besoin en recrutement important. Pendant le confinement, ce fut notamment le cas des établissements de santé, fortement sollicités en cette période de crise sanitaire. Face à des besoins toujours plus importants, le logiciel ATS Beetween leur a notamment permis d’adapter la gestion des recrutements pour répondre à la demande sans cesse grandissante.

En savoir plus sur le recrutement digital dans le secteur médical

Un logiciel ATS (Application Tracking System) comme Beetween permet de fluidifier la gestion des candidatures à chaque étape du recrutement. Préparation des campagnes de recrutement, sélection des sites d’emplois les plus pertinents pour la multidiffusion des annonces, gestion de CVthèque… Ce type d’outil de recrutement en ligne est un véritable atout pour les employeurs et recruteurs. De la diffusion d’annonces à la création du contrat de travail, un logiciel d’emplois permet de centraliser toutes les missions opérationnelles de recrutement en une seule application digitale. Les chargés de recrutement gagnent ainsi du temps sur ces missions souvent chronophages et peuvent se recentrer sur leur cœur de mission.

Marque employeur : l’expérience candidat au cœur des tendances du recrutement en 2020

Bien avant la crise sanitaire, la marque employeur était déjà perçue comme un outil indispensable pour attirer les meilleurs profils et fidéliser les collaborateurs de l’entreprise. Le confinement a prouvé son importance.

Une situation de crise est souvent révélatrice de la capacité d’une entreprise à maintenir la cohésion de ses équipes mais aussi de son image. C’est en situation de crise que les notions de “transparence” et de “réactivité” prennent tout leur sens. Lorsqu’elle est sincère, la communication sur la marque employeur, en interne comme en externe, permet ainsi de conserver le lien avec les salariés en télétravail, et de rassurer les candidats sur la capacité de l’entreprise à les accompagner en toutes circonstances.

En savoir plus sur la marque employeur

Les outils digitaux mentionnés précédemment permettent de faciliter cette communication si essentielle. Par exemple, il est possible de préserver les moments d’échanges entre les équipes en organisant des visioconférences de groupe. Cette méthode permet d’éviter aux collaborateurs de se sentir isolés et abandonnés par leur hiérarchie.

Nouvelles tendances du recrutement :  les outils vidéoLes logiciels de recrutement permettent aussi d’améliorer l’expérience candidat. Les candidats au recrutement attendent une réponse de la part des entreprises auxquelles ils postulent. Quoi de plus logique ? Dans une étude RegionJobs publiée en mars 2019, 62% des candidats ont déclaré avoir subi au moins une fois le “ghosting”. Cette pratique consiste à ne pas faire de retour à un candidat après au moins un échange. Le nombre parfois élevé de candidatures reçues peut en effet compliquer le traitement efficace des retours. Certains logiciels ATS permettent de faciliter cette tâche. 

Le logiciel ATS Beetween offre l’avantage de centraliser toutes ces fonctionnalités. Vous avez notamment la possibilité d’effectuer des entretiens d’embauche en visioconférence, ou encore de répondre par e-mail et par SMS individuellement, ou à une liste de candidats en fonction de la réponse.

Découvrez toutes les fonctionnalités de Beetween

Les nouvelles tendances du recrutement : transformation digitale et marque employeur

La crise du coronavirus a révélé l’importance des outils digitaux d’une part, permettant de faciliter une adaptation simple, rapide et efficace des méthodes de travail et de recrutement. Mais les rapports entre les collaborateurs, les candidats et l’entreprise ont aussi évolué. La marque employeur a permis de valoriser la capacité des employeurs et des recruteurs à s’adapter en situation de crise, et de préserver les liens entre toutes les parties prenantes de l’entreprise. Ainsi, digitalisation et transparence sont au cœur des nouvelles tendances du recrutement après le coronavirus. 

Depuis le 11 mai 2020, le déconfinement a permis à l’activité et aux recrutements de reprendre progressivement. Beetween accompagne les entreprises et les acteurs du recrutement dans cette reprise. Grâce à un outil de recrutement complet, simple d’utilisation et surtout performant, les recruteurs peuvent anticiper leurs besoins futurs. En optimisant toutes les étapes du recrutement, Beetween permet de fluidifier les process de recrutement et d’améliorer l’expérience candidat, élément essentiel de la marque employeur. Entre le 17 mars et le 11 mai 2020, 2 213 candidats ont ainsi été recrutés via le logiciel de recrutement Beetween dans pas moins de 85 sociétés.

Share This