Quels sont les apports des salons en ligne de Pôle Emploi pour votre recrutement ?

Aujourd’hui vient de se finir le salon de l’industrie Sud Alsace en ligne. Celui-ci fait partie des différents salons virtuels temporaires créés par Pôle Emploi et permettant aux participants de postuler ou de recruter pour différents emplois sans avoir à se déplacer. Pôle Emploi, généralement en retrait sur le développement digital marque là sa réelle envie de rattraper ce retard. Comment fonctionnent ces salons ? Comment les utiliser au mieux ? Quel impact ces salons peuvent-ils avoir sur le processus de recrutement ? Voilà 3 questions pour mieux comprendre les salons virtuels de Pôle Emploi.

Le fonctionnement des salons en ligne de Pôle Emploi

La participation aux salons est simple : il suffit d’une adresse mail et de s’inscrire sur le site Pôle Emploi – Salons en ligne. Le questionnaire d’identification est très bref et vous autorise à participer aux multiples salons en cours ou bien même de recevoir une alerte sur un salon à venir. Les cibles sont bien évidemment les chercheurs d’emploi actifs mais il n’y a pas de restriction à l’inscription.

Lorsque que vous cliquez sur « Participer » vous aurez accès à 3 fonctionnalités : voir la liste de toutes les entreprises présentes, utiliser le moteur de recherche pour trouver l’entreprise ou le métier vous intéressant, accéder au stand Pôle Emploi et à tous les conseils et fiches méthode proposés par cet organisme. Lorsque vous êtes face à la liste de toutes les entreprises, vous pouvez en sélectionner une et afficher toutes les offres d’emploi qu’elle propose.

Les atouts d’un salon de recrutement en ligne

Le principal atout de ce salon est de limiter le temps perdu en déplacement pour se rendre au salon. Cela est particulièrement marqué en province où la distance employeur-­candidat est non ­négligeable et représente un coût qui peut devenir prohibitif pour des candidats aux revenus limités ! Certes, Pôle Emploi propose une indemnisation de déplacement. Néanmoins celle-­ci est plafonnée à 200€ par an, ce qui dans bien des situations s’avère insuffisant pour le candidat. Une perte de temps supplémentaire dans un salon traditionnel est la file d’attente pour parler à un recruteur sur chaque stand ; ce temps perdu est un coût non seulement pour le candidat car cela limite ses candidatures mais aussi pour le recruteur, qui va mettre plus de temps avant de trouver le bon profil.

Autre atout pour le candidat, il va pouvoir créer son profil et l’intégrer à une base de données. Ainsi non seulement le temps passé à décliner son profil aux entreprises sera raccourci mais en plus son CV restera dans la base de données et sera accessible pour chacun des salons. Le candidat peut, par ailleurs, joindre ses informations LinkedIn et par là, créer un CV extrêmement détaillé et complet.

Pour les employeurs comme pour les candidats, l’inscription est entièrement gratuite et il est possible de se faire accompagner durant le salon par un conseiller Pôle Emploi.

Les salons dématérialisés : une opportunité à concrétiser

Comme pour beaucoup d’initiatives de ce genre, Internet apporte une vraie richesse mais la médaille à son revers. La facilité d’inscription à ce service peut inciter certain à créer de faux profils ou même à s’attribuer des compétences fictives car la barrière virtuelle donne une impression d’anonymat. Une autre limite est l’impression d’outil unique qui peut laisser croire au candidat qu’il trouvera un travail en quelques clics. Certes il est simple de s’inscrire, mais il y a une démarche que le candidat doit faire personnellement : il se doit de visiter le maximum de salons pour augmenter ses chances de trouver un emploi, sans perde de vue que toutes les employeurs ne passeront pas par ce canal…

L’opportunité créée par Pôle Emploi est un pas prometteur vers la facilitation du processus de recrutement. Cependant, une erreur de recrutement coûtant cher, les entreprises ne peuvent généralement passer outre un entretien direct entre les candidats et le recruteur. Aussi, si Pôle Emploi veut réellement développer cette nouvelle optique de recrutement, il lui faut songer, par exemple, à une fonction d’entretien visuel à distance et de vérification des candidatures par croisement d’informations. On pourra alors parler d’avancée concrète dans le monde du recrutement digital.

Pour les entreprises qui veulent être présentes sur ces salons suivez l’actualité de https://www.pole-emploi-evenements.fr/

Contactez-nous pour plus d'informations

Multidiffusion d'offres d'emploiGestion de CVthèqueEntretiens vidéosQuestionnairesSites carrièresSynchronisation aux outils RH existants
Je confirme avoir pris connaissance de la Politique de confidentialité de Beetween
Share This